Bilan anti CelluliteLa Cellulite féminine n’est pas une fatalité.

La Cellulite touche plus de 80% des Femmes. Pour s’en débarasser il faut avoir de la méthode et quelques connaissances des bonnes pratiques à utiliser. Avant de choisir les méthodes radicales de type Liposuccion, qui par ailleurs n’en est pas Une,  car elle ne concerne avant tout que les graisses profondes…

Choisissez une méthode naturelle et non invasive.

Vous trouverez sur ce site quelques conseils utiles pour retrouver une Belle Peau en quelques semaines.

Origine de la Cellulite

Pourquoi les graisses se localisent elles au niveau des cuisses chez la femme?

Cette répartition n’intervient qu’après la puberté. Les hormones féminines et principalement les androgènes, augmentent la masse grasse de 15 à 20% et la disposent sur les fesses et les cuisses. Ces dépôts graisseux résistent particulièrement bien aux régimes. La femme verra fondre ses joues ou sa poitrine tout en conservant ses dépôts sur les cuisses.

En fait cette graisse glutéo-fémorale est une graisse de réserve spécifique pour la lactation et la gestation.

Cette graisse augmentera bien sur au fil du temps en cas d’alimentation déséquilibrée. Si les causes hormonales sont les raisons principales de la cellulite, on ne peut nier que certains paramètres peuvent entraîner une majoration du processus.

  • La ménopause voit les dépôts graisseux localisés augmenter.
  • Certaines causes posturales sont à prendre en compte. Les troubles de la statique vertébrale, les mauvaises positions, la station assise prolongée peuvent entraîner une certaine atonie musculaire, un relâchement de certains muscles qui deviendront flasques, tout particulièrement les muscles des fesses et des cuisses. La place laissée par les masses musculaires normales, sera comblée par du tissu graisseux qui aggravera encore la situation.
  • Les varices, l’insuffisance vasculaire et lymphatique des membres inférieurs accentuent et entretiennent la cellulite.
  • Les désordres digestifs et principalement la constipation peuvent majorer le processus cellulitique par la compression des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ce qui ralentit notablement la circulation et défavorise particulièrement la circulation du petit bassin.
  • Les facteurs psychologiques, mais bien réels, des soucis, un déséquilibre, une dépression, peuvent entraîner en quelques mois une augmentation des dépôts cellulitiques.

Suite : Les Traitements